Dedications
Mado Noa - Mishaela Super radio, bonne programmation, on en redemande ! 😘 Mandocan AC/DC - High Voltage Excellente radio, sans pub, des styles musicaux variés, et des chroniques très intéressantes. Arts&go c'est cool ! Gérard Alexandre Astier & Camerata du Rhône - Bad Make Up Enfin une radio sans pub ! Merci pour votre playlist classique. Très bien fournie. Une mention spéciale aussi pour la playlist Live. 🙂

Chroniques

La santé de vos pieds

today20/06/2024 6

Arrière-plan
share close

 

Aujourd’hui, nous allons parler de la santé des pieds.

Je ne vais pas faire un développement sur la beauté des pieds, ce domaine n’est pas le mien.
J’ai envie de vous parler du bon pied, comme le “bon pied, bon œil”.

Je souhaite vous parler du bien-être, du mieux-être des pieds pour votre santé globale, pour votre santé corporelle, physique et posturale, tout simplement pour votre équilibre, votre ancrage.

Ça vous parle ?

Êtes-vous à l’écoute de vos pieds ? Ressentez-vous vos pieds ?
Est-il normal d’avoir mal aux pieds ?
J’ai souhaité aborder ce sujet car il y a quelque temps, j’ai constaté qu’un tiers de mes séances était dédié à manipuler et libérer les tensions des pieds de mes patients, de mes élèves, avant de pouvoir éventuellement réaliser la séance de sport adaptée.
Il y a quelques mois, j’ai réalisé avec EPSSY un premier e-learning sur la respiration fondamentale de naissance. Cette respiration est si importante pour notre organisme et les fonctions vitales.
La respiration est le fil conducteur de la vie, elle nous guide du premier au dernier souffle.
Le prochain e-learning que je souhaite concrétiser porte sur l’ancrage.
L’ancrage, c’est quoi ?
C’est l’appui des pieds dans le sol avec une notion de stabilité et de sécurité.

L’ancrage, c’est aussi être aligné entre ciel et terre.
L’ancrage, c’est être en harmonie avec soi, être à la bonne place. Là où l’on se sent bien, en sécurité.

Vous l’aurez compris, la santé des pieds et l’ancrage sont fortement liés, et le fil conducteur qui relie le tout, c’est la respiration. La respiration, les vibrations vitales de la respiration sont le lien de tous les piliers de la santé physique et mentale.
Comment voulez-vous être ancré, stable, en sécurité si vos pieds ne sont pas “en santé” ?

Qu’est-ce que la santé des pieds ?

Je vais essayer au cours de l’émission de vous expliquer les fondamentaux des pieds et leur importance pour votre santé physique et mentale.
Savez-vous que notre corps a un fonctionnement naturel de base ? Nous naissons tous avec le même fonctionnement complexe et si simple à la fois lorsqu’il ne dysfonctionne pas.
Revenons à la naissance, les bébés passent par différentes étapes, comme le retournement, le “rampage”, le 4 pattes puis le “debout”, pour construire leur propre motricité. D’après vous, quel est “l’outil” principal pour exécuter ces différentes actions, ces différents paliers ?
Quel serait l’appui nécessaire pour évoluer vers une sécurité et une certaine assurance dans la réalisation de ses gestes et mouvements ?
Vous avez compris où je veux en venir, oui ce sont les pieds.
Et qu’est-ce que l’on met aux pieds dès tout petit ?
Des chaussettes et des chaussures !
Pourquoi faire ?
Pour faire joli ! Oui, c’est joli peut-être esthétiquement parlant, en apparence, mais ça ne permet pas le fonctionnement naturel pour développer l’apprentissage du cerveau et du corps pour une bonne mobilité et motricité.
Si j’ai un conseil à vous donner avec mon “œil de posturologue” et de coach en prévention santé, laissez vos enfants pieds nus le plus souvent possible. Enlevez-leur les chaussures, ce sont des carcans qui les empêchent d’évoluer librement.
Laissez prendre l’espace nécessaire dont le fascia plantaire a besoin pour respirer et s’étaler afin de ne pas être en tension. De plus, laissez libre l’articulation de la cheville en évitant les chaussures montantes afin de pouvoir renforcer la cheville au lieu de l’affaiblir et plus tard être sujet aux entorses.
Tout est question de bon sens pour libérer les articulations qui nous permettraient d’avoir une certaine stabilité, un certain ancrage.
Mais pourquoi, me diriez-vous ?

Il est conseillé de marcher pieds nus le plus souvent possible, même pour les adultes.
Afin de rendre vos pieds sensibles, de les épanouir, de les renforcer, afin qu’ils puissent éviter certaines tensions sur différentes surfaces de sol.
Afin qu’ils se forment et se transforment grâce aux stimuli du sol, de ce que les pieds peuvent ressentir.
Je vous entends déjà crier : “Aïe ouille ça fait mal”.
Je vous vois marcher sur la pointe des pieds : “Aïe ouille ça fait mal”.
Allez-y progressivement, doucement sur des surfaces lisses puis avec du relief. Essayez de poser la pointe de pied puis le pied en entier, déroulez le pied afin de l’étaler, d’envelopper la surface du sol.
Au début, vous aurez des signaux de douleur, allez-y progressivement, soyez persévérant. À force de marcher pieds nus, vos pieds se renforcent et la douleur s’estompe. Un petit conseil afin d’offrir à vos pieds une certaine libération des tensions, de temps en temps, prenez une balle de tennis ou un rouleau à pâtisserie et faites-les rouler sous vos pieds ainsi que sur les côtés, les tranches de pieds intérieures et extérieures.
Vous allez ressentir certains nœuds sous la voûte plantaire.
Ces nœuds sont à libérer pour que vos pieds se sentent bien.
Vos pieds vous diront merci et deviendront bons.
Ils se relâcheront au fil des répétitions de cette routine.
Observez le résultat au fil des semaines.
D’ailleurs, tous ceux qui font de la randonnée, quel que soit le niveau, devraient adopter cette routine.
Une autre routine pour vos bons pieds serait de les masser, de les prendre entre ses doigts et de faire bouger le pied dans tous les sens en essayant de décoapter chaque orteil. Décoapter est l’action d’essayer d’ouvrir, de donner de l’espace à une articulation.
C’est un geste préventif pour reculer l’apparition de l’arthrose. Mes conseils ne se substituent en aucun cas à un avis médical.

Je reviens à cette douleur sous les pieds lorsque vous marchez pieds nus, elle est constructive ou reconstructive pour avoir de bons pieds.
Dès le plus jeune âge, nous entraînons notre cerveau à recevoir des informations sensorielles.
Le cerveau va les traiter puis va donner les informations nécessaires au tonus musculaire pour être stable, en sécurité et en équilibre debout.
Pour faire simple, les pieds sont posés au sol, ce sont nos appuis qui nous servent à avoir une certaine stabilité, un certain équilibre debout, une certaine proprioception.
Ils sont notre principal appui lors de la mise en mouvement de la marche et de la course à pied en suivant.
Pour information, le pied, l’articulation du pied, la cheville sont la première articulation qui perd son amplitude en vieillissant si on n’en prend pas soin.
Avez-vous déjà observé une personne d’un certain âge lorsqu’elle marche ?
Elle ne déroule plus le pied, la cheville. Son pied est perpendiculaire à sa jambe. Ses pieds frottent le sol, la personne âgée ne soulève pas ou peu les pieds. La cheville a perdu sa mobilité et sa motricité. Cette perte de mobilité, ces blocages peuvent aller jusqu’au freezing.
Le freezing peut survenir pendant la marche. Il provoque l’impression que les pieds sont cloués au sol, il rend le mouvement ardu. Cela entraîne des blocages, ainsi, des chutes.
Au fil du temps, par conséquent, la posture globale se modifie, les yeux regardent les pieds pour voir où on les pose, le dos se voûte et la personne âgée perd son équilibre, tombe, chute. Ceci pouvant entraîner de lourdes conséquences sur l’appareil locomoteur.

La flexion de la cheville fait partie des tests initiaux lorsque je fais un bilan forme et santé.
Cette articulation est un déterminant dans la posture originelle anatomique.
Maintenant que vous avez pris connaissance de l’importance de vos pieds, nous allons parler d’ancrage.
Pour moi, il y a plusieurs types d’ancrages.
À mon sens, le principal est l’ancrage corporel, physique, celui qui est stable debout et en sécurité pour l’équilibre mental et physique d’un individu.

Il est déterminant dans la posture globale afin que votre cerveau se sente en sécurité et évite les signaux de douleur.
Oui, oui, vous avez bien entendu. L’ancrage fait partie de la prévention de la douleur tout comme la respiration fondamentale de naissance, la proprioception, le respect des axes du corps et des courbures de la colonne vertébrale ainsi que la posture.
Ces 5 piliers que je viens de vous énoncer sont le socle de base pour bénéficier d’un corps en santé mentale et physique afin de prévenir la douleur et l’usure prématurée du corps due aux “mauvais gestes” répétitifs. Ces 5 piliers de base vous apprennent à respecter l’usage biomécanique naturel du corps dans votre quotidien, ainsi vous apprenez à éviter les déviances. Les compensations entraînent certains maux, certaines douleurs, certains symptômes physiques.

Lorsque vous pratiquez une activité physique ou lorsque votre poste de travail est debout, il est nécessaire d’avoir l’intention, l’idée de s’ancrer, le regard fixé vers l’horizon.

Cette intention d’ancrage favorise les appuis stables et en sécurité.
Comme je le répète souvent afin d’avoir un repère, soyez fiers de vous en bombant le torse, c’est la bonne posture pour trouver son ancrage. Pour avoir un autre repère, imaginez que quelqu’un veuille vous pousser au niveau du thorax et pour autant rien ne bouge, vous êtes un roc.

À partir du moment où vous avez pris conscience, où vous avez trouvé cet ancrage physique, cet équilibre et que vous vous sentez en sécurité, vous pouvez bouger et faire des mouvements efficients pour votre corps.

À mon sens, il existe un autre ancrage important, c’est l’ancrage énergétique.
Pour moi, il est différent de l’ancrage physique. Si l’ancrage physique est bancal, l’ancrage énergétique ne peut se développer correctement. Il faudra acquérir une certaine maturité pour le développer.
L’ancrage énergétique est complémentaire, c’est lui qui nous relie entre le ciel et la terre.
Cet ancrage est l’éveil à l’autre monde spirituel, au monde subtil et non futile.

Cet ancrage nous relie entre le monde du présent ici et l’univers, le tout.
Comment créer ce lien entre ciel et terre ?
La respiration, les vibrations que nous évoquons, les intentions que nous y mettons, aident à développer ce nouveau sens, une élévation de soi.
Je ne développerai pas ce sujet aujourd’hui, il demanderait une certaine ouverture d’esprit, un certain éveil de conscience.
Peut-être que ce sera le sujet d’un prochain podcast où je vous parlerai d’une autre vision de la santé holistique.
Mille mercis pour votre accueil et votre écoute.

Sophie Surjus – 20 juin 2024

Écrit par: Armelle

Rate it
0%