Dedications
Mado Noa - Mishaela Super radio, bonne programmation, on en redemande ! 😘 Mandocan AC/DC - High Voltage Excellente radio, sans pub, des styles musicaux variés, et des chroniques très intéressantes. Arts&go c'est cool ! Gérard Alexandre Astier & Camerata du Rhône - Bad Make Up Enfin une radio sans pub ! Merci pour votre playlist classique. Très bien fournie. Une mention spéciale aussi pour la playlist Live. 🙂

Chroniques

La Santé,  Équilibre ou déséquilibre 

today16/05/2024 7

Arrière-plan
share close

 

Dans cette chronique, nous allons parler d’un sujet qui me tient à cœur depuis de nombreuses années : jouer avec les mots équilibre et déséquilibre, trouver son équilibre, sa propre santé dans le déséquilibre de la vie.

Vaste sujet ! Ca vous parle?

Qu’est ce que pourrait être un équilibre ?

C’est un état de ce qui est soumis à des forces qui se compensent qui est opposé à déséquilibre.

Attitude ou position verticale stable.

L’équilibre du corps. C’est aussi une juste proportion entre des choses opposées, état de stabilité ou d’harmonie qui en résulte.

Afin d’ extrapoler ces différentes définitions est ce qu’un équilibre ne serait  il pas un déséquilibre dans l’ équilibre ?  Un déséquilibre ne serait-il pas un équilibre dans le déséquilibre ?

Je m’ amuse souvent avec ces 2 mots. La Santé pour chacun d’entre nous est personnelle. 

En France depuis notre plus tendre enfance, on nous impose un rythme de vie, une certaine idée de l’équilibre, la normalité. Est ce que cette normalité nous convient à tous ? Est ce que cette normalité est notre propre équilibre ?

Ça vous parle ?

Je vais vous parler de l’être humain, dans le sens où l’humain est un être.

Chacun est différent avec ses qualités et ses défauts. Être à la bonne place… Trouver sa place en équilibre malgré les déséquilibres des vies personnelles, familiales, sociales, professionnelles, environnementales, émotionnelles. 

L’être humain, le corps sont une merveilleuse machine complexe qui dès la naissance fonctionne très bien en toute synergie. En grandissant , avec le temps, suivant les événements de la vie … les étapes, les contraintes, les obstacles … Il peut arriver que cette machine humaine dysfonctionne inconsciemment… Chacun se construit en fonction des aléas de la vie. Et pourtant une chose est certaine, le mode de construction de chacun est basé sur un mode de survie, en mode  sauveur. 

Que fait-on tout au long de notre vie  ? Tout au long de notre vie nous devons gérer, trouver un équilibre, notre propre équilibre ! Comment le définir, le trouver ?

Il serait souhaitable de prendre conscience de plusieurs éléments fondamentaux. La première prise de conscience à mon sens est la respiration fondamentale de naissance.

Je ne vais pas vous faire un cours ou une séance Epssy.  Cette respiration consciente est importante afin de remettre au cœur du corps la base : respirer afin de faciliter le bon fonctionnement du cœur et du corps.

Le cœur s’active à la naissance, au  premier souffle et s’arrête au dernier souffle de la vie.

Comment entretenir ce souffle tout au long de la vie afin de préserver son petit cœur, la pompe de cette fabuleuse machine humaine.

Au fil du temps, nous sommes confrontés à des choix d’ activité : manger, bouger, travailler, dormir, buller, sortir.

Trouver un équilibre entre tous ? Comment éviter les pièges, les excès ! Trop bouger ou  être trop sédentaire, trop manger ou se priver ?

Quel équilibre pour sa santé ? 

Quel déséquilibre éviter pour sa santé ?

Pour illustrer le sujet je vous fais part du passage d’un livre que j’apprécie (le petit prince des années 2020). L’enfant, la taupe, le renard et le cheval et de Charlie Mackesy :  « A ton avis, c’est quoi la plus grande perte de temps ? » dit l’enfant « Se comparer aux autres » dit la Taupe « c’est étrange ? On voit seulement l’extérieur des gens, mais presque tout se passe à l’intérieur ? Je me demande s’il y a des écoles pour désapprendre ? » dit l’enfant 

Cette illustration m’ amène à une certaine réflexion : comment trouver un équilibre, votre propre équilibre intérieur ! 

J’ai juste envie de vous répondre avec la méthode EPSSY… 

A l’école, le système éducatif nous apprend à  nous comparer aux autres, il nous apprend à faire vite, à être fort, à être parfait, à faire des efforts et à faire plaisir. Il n’est pas fait pour nous apprendre à être soi. Être soi c’est quoi ? C’est apprendre à s’écouter de l’intérieur, définir ses valeurs, son identité.

Le système éducatif ne nous apprend pas à gérer les équilibres et les déséquilibres de la vie afin d’être bien dans son corps, dans son être … 

Est ce qu’on nous apprend à écouter notre corps ? 

En France depuis notre plus tendre enfance ,on nous impose un certain rythme de vie, comme si notre corps était une machine.

Certes c’est une machine humaine avec un cœur, mais aussi une âme : un être vivant.

Je vous fais part de certaines données qui peuvent faire réfléchir.

L’espérance de vie en bonne santé, sans maladie chronique en France est de 62 ans pour les femmes et 64 ans pour les hommes. L’âge de la retraite est de 65 ans.

A 75 ans l’être humain développe 3 maladies chroniques. Une maladie chronique est une pathologie longue durée qui évolue lentement ayant un impact sur la qualité de vie au quotidien. Des causes organiques, cognitives ou psychologiques ayant une ancienneté de plus de 3 mois peuvent entraîner la perte de l’autonomie ou limitation fonctionnelle, dépendance, besoin d’aide psychologique en somme c’est une  affectation longue durée.

L’espérance de vie pour les femmes est de 85 ans et pour les hommes de 80 ans. 

La seule manière de lutter contre les effets délétères de ses maladies de la société serait de modifier les Habitudes et Hygiène de vie.

 La prévention autour du manque d’activité physique, la sédentarité, les déséquilibres alimentaires devrait être un objectif éducatif. 

Depuis plus de 10 ans je fais de la prévention santé, j’ai observé et  constaté une évolution de l’être lié au stress de la vie. Les individus  ne savent plus respirer naturellement, leur  respiration à parfois quelques dysfonctionnements qui peuvent entraîner certains symptômes délétères pour la santé. Respirer naturellement, en synergie afin d’équilibrer les fonctions vitales.

La respiration est une des bases fondamentales naturelles que l’on peut se réapproprier à l’aide de la cohérence cardiaque. Celle-ci régule le système sympathique, l’accélérateur, la vigilance et le système parasympathique, le ralentisseur de la vigilance. Au fil de la pratique  elle peut procurer un certain bien être,  un certain  équilibre des fonctions vitales.  

La seconde prise de conscience serait la posture. Elle fait partie aussi  d’ un équilibre du corps pour le mouvement. La « santé du corps » physique, mental, psychologique, émotionnel, spirituelle … font partie de notre capital santé . Savoir écouter son corps… apprendre à connaître certains signaux … afin de prévenir les douleurs passagères afin qu’elles ne deviennent pas chroniques. Pour durer il faudrait apprendre à s’économiser. “Pour aller loin, il faut ménager sa monture”. La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle. Apprendre à être à l’écoute afin d’optimiser de manière efficiente son corps .

 Le système postural, ou la posture dans son ensemble est plurimodale. Il existe différents capteurs (entrées sensorielles) qui donnent des informations au système nerveux central SNC ou système nerveux périphérique SNP. Toutes ces informations permettent la stabilisation dans l’espace pour exécuter un mouvement coordonné et stable. Les informateurs principaux du corps sont : les pieds, l’œil et l’appareil manducateur.   Ces entrées posturales gèrent les déséquilibres, les contraintes et anomalies du système locomoteur. La douleur est un signal qui, si l’intensité augmente, peut entraîner une inflammation qui provoque un blocage qui produit une déformation amenée par une compensation corporelle posturale…  Les déséquilibres peuvent être de diverses natures : des instabilités musculaires, des instabilités psychologiques, émotionnelles. Pour trouver son équilibre postural plusieurs paramètres sont utiles : être ancré, respirer, respecter les courbures et axes corporels… afin de sentir et ressentir son corps pour le mettre en mouvement afin de le « protéger et adapter les gestes pour prévenir et limiter les blessures. Apprendre à utiliser son corps de manière efficiente. Ainsi prévenir l’usure prématurée du corps dans sa globalité. 

La troisième prise de conscience serait l’équilibre alimentaire. Il est un objectif de santé. Si on parle de nutrition il est important de parler du système digestif ou plus simplement de votre ventre.  Ce que nous mangeons dans une journée s’appelle  le bol alimentaire. Quand le bol a été traité par l’organisme, il en sort un bol fécal. Que mettre dans le bol alimentaire pour trouver son équilibre? Idéalement le bol se divise en 3 à 5 repas pour maintenir le rythme jour / nuit ou cycle circadien. Notre corps a des besoins en fonction des heures de la journée. Pour fonctionner, à l’équilibre , il est nécessaire d’observer une homéostasie  entre le cerveau et les neurotransmetteurs qui vont libérer des substances chimiques pour être « bien » tout au long de la journée. Notre corps est un vrai laboratoire à vivre . Chaque cellule fonctionne en synergie avec d’autres au profit de l’ensemble : notre machine. Le bol alimentaire est ce  que l’ on ingère dans une journée. L’organisme, le système intestinal devra accomplir plusieurs étapes : l’hydratation en synergie avec l’alimentation est essentielle afin  d’établir un équilibre permanent entre ce que nous apportons à notre organisme pour vivre et lui permettre de fonctionner correctement et les déchets que nous rejetons via les intestins. En respectant cet équilibre par un apport alimentaire correct nous veillons à aller à la selle quotidiennement sans effort en quantité suffisante et avec une belle consistance. C’est ainsi que notre santé, notre équilibre , notre vitalité sera entretenue dans la joie, le plaisir pour le plus grand bonheur de nos cellules , de notre cerveau, et de notre système immunitaire. On devrait pouvoir ingérer des aliments qui apportent de l’énergie au corps , qui ne fatiguent pas notre organisme, notre corps… Tout le carburant que l’on met dans le corps humain agit sur notre être. Notre corps est un ensemble où toutes les cellules ont un rôle à jouer …Elles respectent les lois , les règles et principes de la vie. Les signaux du corps, les douleurs, les maux sont des voyants orange et rouge. Le Sport santé vous apprend à ne « pas aller jusqu’au voyant rouge ». Quand un voyant rouge s’allume sur notre voiture on l amène chez le garagiste pour la réviser, la réparer… afin de passer au vert. Le Sport Santé vous apprend à être et rester épanoui afin de conserver le « feu vert». 

VOUS l’aurez compris nous sommes ce que l’on mange ! Nos humeurs dépendent de ce que l’on mange , de ce que l’ on met dans notre assiette ! En pratiquant du Sport Santé ou activité physique adaptée « globale » vous préviendrez votre Santé et son Capital. EQUILIBRE ET HYGIENE DE VIE Manger boire dormir travailler sortir faire de l activité physique se reposer … En fonction de ses habitudes de vie chacun devrait trouver son équilibre dans le déséquilibre des diverses sollicitations que nous offre l’ environnement extérieur. Vous voici informer dans les grandes lignes de la machine humaine … Prenez soin de vous comme vous pourriez prendre soin de votre voiture afin de la conserver longtemps… Le Sport santé c’est respirer, exister, grandir, vivre, et mieux vieillir afin d’apprendre à vivre dans le déséquilibre de la vie…

Sophie Surjus – 16 mai 2024

Écrit par: Armelle

Rate it
0%