Dedications
Mado Noa - Mishaela Super radio, bonne programmation, on en redemande ! 😘 Mandocan AC/DC - High Voltage Excellente radio, sans pub, des styles musicaux variés, et des chroniques très intéressantes. Arts&go c'est cool ! Gérard Alexandre Astier & Camerata du Rhône - Bad Make Up Enfin une radio sans pub ! Merci pour votre playlist classique. Très bien fournie. Une mention spéciale aussi pour la playlist Live. 🙂

Chroniques

Les Nuits de la Guitare de Patrimonio

today25/06/2024 4

Arrière-plan
share close

 

L’émission d’aujourd’hui est la seconde consacrée aux deux plus importants festivals de l’été en Corse, Jazz in Aiacciu et Les Nuits de la Guitare de Patrimonio.

Après le Jazz in Aiacciu, la semaine dernière, nous parlons aujourd’hui des Nuits de la Guitare qui ont lieu du 18 au 25 juillet 2025 et fêtent cette année leur 33ème anniversaire. Comme toujours, le théâtre de verdure verra se dérouler, tout au long de ces 8 jours, 2 concerts chaque soir.

En ouverture, le 18 juillet, la 1ère partie est assurée par le guitariste flamenco espagnol, Antonio Rey, digne héritier du grand Paco de Lucia.

Véritable virtuose, Antonio Rey a su faire évoluer la musique flamenca en l’ouvrant sur le monde. On y retrouve des influences jazz, latine et même pop.

Nous allons l’écouter dans cette composition : « Mi Rey »

En seconde partie de soirée, on change un peu de registre avec The Wailers, le groupe mythique créé par Bob Marley.

Depuis la disparition du Maître du Reggae, ce groupe fait le tour des scènes un peu partout dans le monde avec bien-sûr le répertoire de Bob Marley afin d’honorer sa mémoire.

En illustration, un extrait de The Wailers en live au Reggae Rotterdam Festival en 2019.

Soirée du 19 juillet maintenant, en 1ère partie, Tom Leeb, le propre fils aux multiples talents de Michel Leeb. Comme son père, Tom débute sa carrière par le théâtre et le cinema, mais rapidement il se tourne vers le chant et la guitare qu’il apprend dans les grandes écoles new-yorkaises.

Auteur-compositeur-interprète, Tom Leeb mêle le blues, le rock et la pop. Son talent de guitariste et chanteur lui a permis de partager la scène avec notamment Sting et Tom Jones.

On l’écoute ici dans « Brand New Day », justement une composition de Sting.

Après Tom Leeb, toujours le 19 juillet, c’est au tour du groupe Goldmen de monter sur scène.

C’est bien évidemment un hommage permanent à Jean-Jacques Goldman, la personnalité préférée des français depuis plus de 10 ans. La ressemblance avec le chanteur est impressionnante et le succès est au rendez-vous depuis que Jean-Jacques a décidé de ne plus monter sur scène.

On écoute les Goldmen lors d’un hommage à celui qui demeure leur idole.

On en arrive à la soirée du 20 juillet.

Cobi, chanteur et guitariste prodige américain né dans le Minnesota, revient en Europe présenter son nouvel album « Love In The Wildwood », après l’énorme succès de son single « Don’t you cry for me » qui totalise plus de 10 millions d’écoutes.

Cobi passe en première partie de cette soirée. On va l’écouter dans « Prophet Story ».

En 2ème partie, Christophe Mae est de retour sur la scène de Patrimonio, après avoir séjourné au Cap Vert où il a trouvé l’inspiration pour écrire son dernier album « C’est drôle la vie ».

Très inspiré par les chansons de Cesária Évora, on va l’écouter en compagnie de Ceuzany, également chanteuse capverdienne, dans « Pays des Merveilles ».

La soirée du 21 juillet est celle où plus que jamais la guitare est vraiment reine.

En 1ère partie, un guitariste hors du commun que l’on n’avait pas revu à Patrimonio depuis de trop nombreuses années : Tommy Emmanuel.

Que dire de lui que l’on ne sache déjà ? C’est un grand parmi les plus grands, un technicien comme il en existe peu, qui manie le « finger picking » comme personne, mais pas que… 

Il a joué avec nombre de très grands guitaristes, ce qu’il affectionne particulièrement. Mais il est capable, également, à lui tout seul, en solo, de faire salle comble comme, par exemple, à l’Olympia à Paris en janvier dernier.

Histoire de se mettre dans l’ambiance, on va l’écouter dans un petit medley de compositions des Beatles.

En seconde partie de cette soirée du 21 juillet, Thomas Dutronc, fidèle et habitué des Nuits de la Guitare, sera le maître de cérémonie de ce Gypsy Jazz Messengers où vont se côtoyer quelques uns des plus grands représentants du jazz manouche : Rocky Gresset, Adrien Moignard, Diego Imbert, Stochelo Rosenberg, Joscho Stephan et Fanou Torracinta auxquels, sans aucun doute, Tommy Emmanuel voudra se joindre pour notre plus grand plaisir.

Pour illustrer cette seconde partie de soirée on écoute le plus jeune de tous, corse de surcroît, Fanou Torracinta avec son quartet dans « Minor Swing » la célèbre composition de Django Rheinardt et Stephane Grapelli.

Le 22 juillet, un autre fidèle de ces Nuits de la Guitare qu’il affectionne particulièrement jusqu’à avoir écrit et composé une chanson à la gloire de Patrimonio et de son festival. Je veux parler du guitariste-chanteur et bluesman irlandais Johnny Gallagher.

On va l’écouter dans « Backstage ».

La seconde partie de cette 5ème soirée est confiée à Pascal Obispo, sur scène en compagnie de ses 12 musiciens. Il revient à Patrimonio dans le cadre de la tournée qu’il a commencée en octobre dernier pour fêter ses 30 années de succès.

Un aperçu avec ce titre, « Comment s’aimer »…

La 6ème soirée le 23 juillet, sera très rock and roll.

Pour commencer, le groupe d’origine nantaise, Ko Ko Mo.

C’est du Rock Hard Blues Psychédélique que nous propose Warren, à la guitare et au chant et Kevin, choeur et batterie. Ce duo, très inspiré notamment par Led Zeppelin a débuté il y a une dizaine d’années. Il a déjà sorti 3 albums.

On les écoute dans «  Need Some Mo ».

En seconde partie, un autre groupe de rock, suédois cette fois-ci, Royal Republic.

Ces 4 garçons ont constitué ce groupe en 2007 à Malmö. Leur rock est très énergique à tendance punk pop, et ils font preuve de beaucoup d’humour et d’auto-dérision. Mais ils peuvent aller aussi sur des registres beaucoup plus cool. C’est le cas, par exemple, avec ce titre, « Lazerlove » issu de leur dernier album « Love Cop ».

Avant dernière soirée, le 24 juillet et en 1ère partie, un guitariste exceptionnel, d’origine sicilienne, Matteo Mancuso.

Doté d’une technique époustouflante, quels que soient les styles, Jazz fusion, Manouche, Rock, Blues, Country et même Guitare Classique. Il est reconnu par ses pairs comme l’un des meilleurs.

Matteo Mancuso sera entouré par Riccardo Oliva (basse et claviers), Gianluca Pellerito (batterie) et nous présentera notamment « The Journey » son excellent dernier album.

Pour vous faire une idée de sa virtuosité, un extrait de ce standard de Charly Parker, Donna Lee.

Seconde partie de soirée, encore une fois 2 musiciens d’exception, le guitariste Mike Stern et le trompettiste Randy Brecker.

Les fidèles de Patrimonio se souviennent, sans aucun doute, du dernier passage de Mike Stern qui remonte à 2005 avec le prestigieux Steps Ahead. Nul doute que le concert de ce 24 juillet restera lui aussi dans toutes les mémoires.

On écoute Mike Stern et Randy Brecker dans « Dip Shit ».

On en arrive maintenant à la toute dernière soirée de ces Nuits de la Guitare, celle du 25 juillet, une soirée musicale toute en douceur avec une première partie guitare classique.

Jean Bernard Gilormini, le président de ce festival a donné carte blanche à une fidèle de Patrimonio, professeure, entre autres, au conservatoire Henri Tomasi de Bastia, Sandrine Luigi. On se souvient notamment de ses duos avec Yamandu Costa… une pure merveille !

Cette année c’est Juan Carmona, l’un des plus brillants guitaristes et compositeurs actuels, qui accepte de venir croiser ses cordes avec Sandrine. Un grand moment de partage, de complicité et de musique en perspective !

On va écouter Sandrine Luigi dans « Choros », une composition du brésilien Domingo Semenzato puis enchainer avec un enregistrement de Juan Carmona, « Punto Cubano ».

Et on arrive à la fin de ce festival des Nuits de la Guitare 2024 et en même temps à la fin de cette émission.

Avant de vous parler de la seconde partie de cette soirée du 25 juillet, quelques infos : un nouveau numéro de Musiques en Liberté, comme d’habitude le 4ème mardi du mois prochain, autrement dit le mardi 23 juillet à 13H00 et l’émission d’aujourd’hui, comme toutes les autres d’ailleurs, à retrouver en podcast sur le site d’Arts & Go et sur les principales plateformes de diffusion.

Il reste donc à évoquer la seconde partie de cette soirée du 25 juillet à Patrimonio qui reçoit une jeune et jolie chanteuse, française, remarquable musicienne, multi-instrumentiste, auteure-compositrice-interprète, son nom, Pomme. Agée seulement de 27 ans, elle vient de sortir un 4ème album intitulé « Saisons ».

On va l’écouter dans « Ceux qui Rêvent » issu, non pas de son dernier album, mais de son premier, « À peu près », de 2017 qui lui a valu un Disque d’Or.

Rendez-vous le mois prochain et Place à Pomme…

En résumé, ce cru 2024 des Nuits de la Guitare est, une fois de plus, très prometteur !

Patrick LE BOUCHER – 25 juin 2024

Écrit par: Armelle

Rate it
0%